La manche comme vous ne l'avez jamais vécue

BRAINWAVE
Nicolas & Georges
Fri 30 Jul 2021 20:54

Fabien lors du café
Irwin, notre fée technique
Andreas, fin barreur
Nos amis depuis Almere jusqu'à Brest
Georges prépare la route
Contrôle des douanes à notre arrivée à Brest
La cuisine à deux
Brest: après les huitres, une bonne fondue

Chers amis navigateurs, chers bricoleurs,

Notre voyage d'Amsterdam à Brest était une aventure vraiment passionnante et parfois mouvementé (vous allez vite comprendre pourquoi 😉). Cela a surtout permis à tous l'équipage de mieux connaître Brainwave, notamment les recoins et cales techniques du bateau.

Je m'excuse pour nos "followers" de n'avoir pas partagé plus tôt nos péripéties mais les 2 derniers jours avec 20 nœuds en continu de vent de face (et de nombreuses heures avec 25 à 28 nœuds) ne nous ont pas trop laissé de répit pour le faire. Voici donc enfin un partage de nos top-3 highlights techniques que nous souhaitons partager:

1er événement: Lundi 26.07.21 soir après avoir fait un bon repas apprêté à merveille par Nicolas, le vent ne s'était toujours pas levé et nous avions décidé d'avancer un peu au moteur. Aux environ de 23h00 GMT, notre fidèle moteur Yanmar 110 hp décide subitement de s'arrêter pour une raison inconnue. Nous identifions rapidement que le réservoir journalier (100 L) était à sec et qu'il suffisait de basculer l'un des réservoirs principaux (env. 2 x 250 L) pour repartir sur notre route. Après quelques péripéties pour y parvenir, le moteur repart enfin. Malheureusement pour une courte durée car quelques dizaines de minutes plus tard, tout s'arrête à nouveau. A chaque redémarrage et montée en charge, le moteur s'arrêtait systématiquement et de plus en plus fréquemment. Notre diagnostic s'est vite confirmé:  un manque de diesel occasionnel à l'arrivée du moteur. Je vous passe les détails de la nuit mais après de nombreuses tentatives infructueuses, nous avons décidé de remettre les voiles (seule bonne nouvelle, le vent s'était levé) et de refaire le point le mardi matin.

2ème événement: Mardi matin 27.07.21 (env. 10h00 GMT), après un déjeuner aux vapeurs de Diesel coincé dans la cale moteur, nous décidons de démarrer la génératrice pour 2 raisons: 1) Avoir un bon café, 2) la batterie du moteur principal avait besoin d'un petit coup de boost après les 30 dernières tentatives de démarrage raté. Le générateur tournait lui à merveille mais RIEN n'y faisait, pas de charge sur l'ensemble du réseau électrique de Brainwave…grrrr. Plus de moteur, plus trop d'électricité et bientôt 25 nœuds de vent annoncé pour 3 jours, caramba !!! Pas non plus de soleil pour alimenter les 2 panneaux photovoltaïques de 110 W mais heureusement, l'installation du "Watt & Sea" nous permettait de tenir et de générer quasi 6 Ampère lorsque nous étions à 6-7 nœuds d'allure. Comme quoi, en dehors des motivations environnementales, la redondance de la production d'énergie alternative est plus qu'un nice to have lors d'un tour du monde.

Notre plan B (à savoir se serrer les coudes, continuer sur Brest sans moteur et se faire remorquer à l'arrivée du port) devenait malheureusement de plus en plus réel.

Dans ces moments-là, un conseil, continuez votre déjeuner, faites une bonne pause (merci Nicolas pour le conseil) et les idées deviennent de plus en plus claires. Après avoir passé en revue l'ensemble du système électrique, nous identifions enfin la cause de la 2ème avarie: Pour une raison inconnue, le commutateur de l'onduleur "Victron" était passé sur "OFF" et avait quitté sa position "Charge only" (j'imagine que cela a dû se produire lorsque nous étions coincés dans la cale avec Georges pour intervenir sur le moteur). Avant midi, la production d'électricité était enfin de nouveau possible.

Fort de cette bonne nouvelle, nous nous rattaquons au problème principal, le moteur. Après avoir changé le filtre Diesel à la sortie du Daily Tank, nous constatons que l'ensemble du réseau d'alimentation de Diesel était plein d'air. Autre conseil du jour: si vous souhaitez éviter de couper un bout de conduite de gaz du détendeur de votre BBQ, prenez le soin d'embarquer quelques bouts de durites caoutchouc et un contenant d'1 à 2 litres pour y mettre du Diesel, ça peut vous aider. Ce bricolage à la Mc Gyver nous a permis de bien purger le système du réservoir journalier jusqu'à l'alimentation du moteur, plus de bulle d'air mais toujours pas de démarrage: Tout le système Common Rail, la pompe et le filtre du moteur était malheureusement plein d'air. Après quelques heures de frustration (et 3 heures de pause très utile afin de laisser les bulles d'air remonter au purgeur automatique du moteur), une dernière tentative : mardi après-midi à 14h00 GMT, le moteur repart enfin, Eureka, et pour de bon 😊. Nos apprentissages : 1) ne jamais laisser tomber en rade le réservoir journalier et 2) si cela devait vous arriver, vite purger les conduites avec la pompe à main située au-dessus du filtre principal. Surtout éviter de trop vous acharner sur les démarrages intempestifs, cela amplifier le problème et amène trop d'air au moteur.

3ème événement: Mercredi 28.07.21 soir au environs de 23h00 nous venions enfin d'arriver sur les côtes bretonnes. Après avoir ramassé du vent de face pendant 2 jours et donc de marcher sur les portes, nous décidons de longer les côtes au moteur. Andreas et moi étions à la barre avec nos yeux fatigués mais attentifs sur le système RayMarine pour éviter les nombreux récifs de la région. Nous essayons d'identifier "à la méthode CCS" toutes les bouées et autres points cardinaux mais là, désorientation subite et totale. Notre carte et les indications du système RayMarine ne correspondait pas à ce que nous observions de visu !!! On décide alors de réveiller Georges et grâce au second système de navigation (le Navionics sur l'IPad) et nos observations, nous constatons que le système Raymarine s'était désorienté de +50° ouest pour une raison totalement inconnue: incroyable mais vrai. Du coup, nous avons continué notre route de nuit avec l'IPad à nos côtés en back-up au système RayMarine (qui était juste sur la position GPS du bateau mais désorienté sur le cap du bateau). La cause de cette perte d'orientation n'est toujours pas identifiée à ce jour (est-ce un paramètre du système, une perturbation magnétique ou autre chose) mais voici le dernier apprentissage de cette aventure que nus vous partageons: Ayez toujours un back-up au système de navigation qui est actif (comme par exemple le Navionics) et éviter de faire du mirroring du système principal. En cas de défaillance, le mirroring (ou copie du système sur un autre écran) ne servira qu'à reporter l'erreur.

Voilà, nous sommes finalement bien arrivés à Brest hier 29.07.21 en fin d'après-midi après toutes ces belles expériences qui ont été enrichissantes. Aujourd'hui vendredi, nous avons nettoyé le bateau, changé le bout qui nous permet d'enrouler la GV dans la bòme  et esssuyé un contrôle des douanes. (dans le port de Brest qui compte plus de 600 voiliers nous avons été les seules à être contrôlé …). La revanche de l'EURO. Et après toutes ces émotions une bonne fondue de chez nous ! Que du bonheur au milieu du pays des huitres

Belle journée à tous et merci de nous suivre 😊.

Irwin Gafner