Interview de la radio Suisse Romande

BRAINWAVE
Nicolas & Georges
Tue 23 Nov 2021 12:09

pos: 11:55.612n 32:54:44w

Alert! Ce soir en direct sur la radio Suisse Romande à 20h30 interview de l'équipier Denis Alber, notre chanteur-comédien à bord de Brainwave par le journaliste Eric Grosjean.

Deux premiers jours de navigation

Cher Amis de Brainwave,

Le principe du rallie est de partir en flottille, au même moment et avec la même destination, en l'occurrence Port Louis Marina à la Grenade. En dehors de ces contraintes, chaque équipage est libre de choisir sa route. Le jour précédant le départ et le matin même, chaque équipage spécule sur la meilleure option, tente de glaner des informations et espionnent les conversations de café.

On a vu des équipages acheter des bidons d'essence et les fixer sur les ponts, redoutant des vents faibles durant toute la traversée, d'autres acheter des victuailles supplémentaires.

Nous avons fait les frais d'un outil de routage dont je vous parlerai plus en détail dans un prochain blog. Celui-ci nous a calculer route vers le sud afin de trouver les vents alizés qui soufflent d'Est en Ouest de pars et d'autre de l'équateur. Une route plus directe vers les Caraïbes laissait prévoir des "molles", vastes zones déventées dont il est difficile de s'en dégager. Ainsi, la route la plus courte n'est pas forcément la plus rapide. L'art du navigateur est de trouver la route la plus rapide en fonction des vents et des caractéristiques de son bateau.

Notre tactique définie, nous sommes partis le plus au Sud que le vent nous l'a permis, soit au cap 225, ce qui correspond à un Sud-Ouest. Le vent au départ était soutenu, et c'est plein d'enthousiasme que nous avons hisser notre spinnaker afin de rattraper les premiers bateaux. L'enthousiasme et la prudence ne vont pas toujours de pair, et après quelques heures de navigation a plus de 20 nœuds de vents, notre magnifique spinnaker explosa dans une rafale de vent. C'est donc sans cette magnifique voile que nous sommes descendus jusqu'au 14ème parallèle nord, à la voile au début, au moteur les derniers 10 heures. Finalement dimanche matin à 2 heures, nous touchions enfin les alizés. Nous avons empanné et voguons depuis au grand-largue, plein ouest, en ligne directe vers les Caraïbes, à 6-8 nœuds. Nous sommes à la grande voile et avons hisser notre "joker", un spinnaker noir et racé, tout en carbone et tailler petit. Les concurrents s'écartent pour laisser passer à toute allure cette voile noire de "pirate".

Marco Lupi, routeur météo à bord de Brainwave.