Escale technique à Mindelo

BRAINWAVE
Nicolas & Georges
Sun 21 Nov 2021 10:13
Chers ami_es de Brainwave
 
Samedi 13 novembre nous sommes arrivés aux îles du Cape Vert.
 
Malheureusement nous avons du faire les derniers 10 heures au moteur. De plus avec un moteur qui ne marchait qu'à des régimes bas (1'200 tours max).
 
Mais le tout a tenu et finalement nous avons coupé la ligne d'arrivée à 16h30 minutes ce samedi 13 novembre.
 
Tout-de-suite nous avons sollicité les techniciens du port. Vous pouvez vous imaginer le travail qui le attenait. Sur les approx. 80 bateaux la plupart avaient des petites et parfois aussi de grandes choses à réparer. De plus il y avait une 20aine de bateaux qui devaient se mettre à l'ancre pour pouvoir héberger la flotte des  bateaux ARC+ dans le port. La priorité était donc donnée aux "compétiteurs".
 
Nous avons vu des bateaux qui avaient des barres de flèche cassées (quand-même un élément important pour la stabilité du mat). D'autres avaient des problèmes de moteur, des problèmes avec leur cartes maritimes, etc.
 
En ce qui nous concerne nous avons eu des problèmes avec notre moteur à régler (ce que les spécialistes à Amsterdam et le mécanicien qui est monté à bord de Brainwave à la Corogne (Espagne) nous affirmaient avoir réglé).
 
A Mindelo il y avait tout une équipe d'intervenants qui sont venus à bord pour faire les constats et les réparations.
 
D'abord le mécanicien moteur qui a enlevé les tuyaux d'entrée et de sortie du diesel au préfiltre. Nous avons alors pu voir que la conduite (des petits orifices dans l'écrou) était complètement encrassés (voir photo). On a donc nettoyé et purgé les conduites. Pour l'instant nous n'avons pas ouvert les réservoirs pour voir s'il y avait des dépôts au fond des cuves mais nous sommes assez confiants que le problème est réglé pour le moment.
 
Après il y avait notre système de reconnaissance AIS (Automatic Identification System) qui, pour des raisons que nous ignorions, ne marchait pas. L'équipe sur place a trouvé une solution; ils nous ont tout simplement mis une sorte d'antenne supplémentaire et reprogrammé le tout sur cet appareil (en fait tous les instruments à bord ont donné une position GPS et pour finir l'AIS ne savait plus à qui faire confiance (conflits des systèmes).
 
La poulie qui guide le hale-bas de bôme était à nouveau endommagée (alors que nous l'avions changée à Las Palmas). Il a donc été décidé d'en faire confectionné deux de plus; ainsi nous avons une réserve.
 
Comme nous avons eu une coupure de tout courant sur le bateau dans la nuit avant d'arriver à Mindelo nous souhaitions contrôler l'état de nos 8 batteries AMG de 130 Ah. Il a fallu donc les trouver (en dévissant pas mal de planches...cela est typique et chaque intervenant sur ce genre de bateau installe son affaire sans trop se soucier ce qui est dessous ou derrière son installation. Après avoir dévissé les câbles des plus et des moins ainsi que le système de mise en parallèle, l'équipe à Mindelo a pu mesurer chaque batterie une par une et à notre grand soulagement toutes les batteries semblent en bon état.
 
Pour le dessalinisateur nous avons pu réparer nous-mêmes. Nous pensons que le système s'est mit en arrêt parce que nous n'avions plus de place dans les réservoirs d'eau (cela a probablement crée une surpression et pour se protéger le dessalinisateur s'est arrêté; au lieu d'être à 6/7 bars nous étions à 13 bars). Nous avons débloqué le piston en ouvrant une vanne et en laissant échapper par une autre valve la surpression. Au redémarrage tout a fonctionné. Depuis nous pouvons à nouveau produire notre eau potable.
 
L'inconnue reste notre système de transfert de diesel qui n'a jamais fonctionné. Les techniciens nous disaient que la pièce de rechange ne marche que sur le 230V et cela ne servirait à rien de la monter. Ils ont alors débranché les sensors et c'est à nous maintenant de compter les heures pour décider à quel moment nous devons transferé d'un de nos deux grands réservoirs (chacun env. 250 lt) dans le réservoir du jour (il a une capacité de 100 lt). Le vendeur de notre Xc 50 nous disait que nous n'avons qu'à mettre en route la pompe pedant env. 3 minutes; tout surplus devait retrouver son chemin dans les grand réservoirs. Cette information s'avère fausse et dès que le réservoir du jour est plein le surplus est rejété à la mer. Heureusement des gens attentifs sur les pontons nous ont averti à temps avant que nous polluions sérieusement.
 
Vedredi le 19 novembre vers 10h30 nous étions prêt pour le départ qui était annoncé pour11h30. En mettant le moteur en route la lampe d'alarme du réservoir du jour s'allumait et sifflait son alarme. Heureusement celui qui a travaillé sur la sonde était à proximité et il a du débrancher encore plus de câbles pour arrêter cette alarme.
 
Gentillement tous les bateaux ont quitté le port à part nous. Les deux roues pour notre hale bas de bôme n'étaient pas encore prêtes. Nous avons donc attendu patiemment et avons pu, finalemet, couper la ligne de départ à 12h10.
 
Nous avons beaucoup apprit avec ces proplèmes et pouvons maintenant, plus que jamais, affirmer que le voileux doit être bricoleur aussi.
 
Pour Brainwave
Georges
Co-skipper
 
 
Conduite allant au premier filtre
Encrassement de la conduite