Pourquoi un tour du monde à la voile

BRAINWAVE
Nicolas & Georges
Thu 22 Jul 2021 09:03

 

Une image contenant personne, homme

Description générée automatiquementDe retour de ma traversée de l’Atlantique en décembre 2017, voici ce que j’écrivais :

 

« Quelle fantastique aventure cette Transatlantique sur le bateau nommé "Sauvage" ! Un équipage d’enfer ��. Aventure sportive et relationnelle ; gérer ses forces, son sommeil, les émotions et les tensions de 6 personnes dans un espace aussi restreint, de langues et d’origines différentes (une hollandaise Annewine, une allemande Nadine, trois zurichois Christine, Marc, notre skipper et Pierre, et moi un welsch qui commence à rêver en suisse allemand ��) d’expériences nautiques différentes. Il aura aussi fallu gérer un bateau Hanse 50, assez bien équipé pour le cabotage mais moins pour des conditions hauturières. Gérer un avitaillement et faire la cuisine (moi le cuisinier et second) dans une étuve ou je n’ai jamais autant transpiré et fait attention pour ne pas me brûler. Gérer les défaillances de la génératrice ainsi que du dessalinisateur. Gérer également les éléments qui nous ont accompagnés durant ces journées et nuits de navigation. L’océan, c’est magique, tellement changeant et dangereux surtout quand on s’y attend le moins. Les creux font place à des valons qui font places à des montagnes. La mer gronde, s’excite, vous rattrape et caresse la coque du bateau. La couleur de l’eau change à chaque instant : Bleue turquoise, noire, grise, blanche d’écume, verte. Que c’est beau de se laisser émerveiller par des nuages ️ qui laissent apparaître un arc-en-ciel �� dans une mer sombre. On ne se lasse jamais de contempler cette immensité d’eau ».

 

Si c’était à refaire ? Ouiiii sans hésiter et pourquoi pas le Tour Du Monde (TDM) mais avec certaines conditions !

1. Avec Pixou notre XC 42 ou un autre bateau de même qualité.

2. Avec surtout mes amis qui me sont chers et aussi ma famille pour certaines étapes.

3.J’oubliais encore une chose pour ma prochaine transatlantique ou autre grande traversée ou TDM, le skipper, ce sera MOI ��, what else !

 

Pour terminer je remercie tous ceux qui m’ont soutenu dans cette Belle aventure par vos messages et vos conseils durant la traversée. Ce n’était pas rose tous les jours et chacun a droit à des coups de cafard de temps à autre. Merci à Valérie, Kim et Sofia que j’avais tous les 3 jours au téléphone satellite, à mon ami Blaise (qui m’a fait découvrir le bonheur de la voile, il y a 10 ans déjà) pour la météo et ces conseils techniques, à Georges pour ses encouragements et ses conseils.

 

Avec le Coronavirus nous avons vécu des périodes très difficiles pour chacun, mais particulièrement et surtout pour tous ceux qui sont au front dans les hôpitaux, aux frontières et qui font tourner les entreprises. Durant cette période de pandémie, qui n’a pas perdu un proche, un ami, une connaissance ? Nous espérons tous, que cette situation va continuer à s’améliorer graduellement pour nous en Suisse et bien sûr dans le reste du monde… Et alors il y aura DEMAIN !

 

Et DEMAIN, c’est aujourd’hui ... Ce rêve du Tour Du Monde (TDM) n’a pas cessé de m’habiter et nous en parlions régulièrement en famille. L’automne 2019, j’ai présenté le projet à mon ami Georges Gasser, co-partenaire sur notre bateau XC 42 – Pixou, en lui disant : « Imagine-toi d’être assis devant ton EMS et de pouvoir dire et raconter à tes petits-enfants que tu as fait le Tour Du Monde!». Tout  de suite, j’ai vu des petites étoiles dans les yeux de Georges, et après quelques discussions, j’ai réussi à le convaincre que c’était le moment de larguer les amarres et de faire ce Tour du Monde à la voile. Voici les lignes de notre projet :

 

Si le World ARC organise le tour du monde de 26'000 miles en 15 mois, nous voulons faire le tour du monde en plusieurs étapes en profitant de l’organisation du World ARC. Ceci nous permet d’avoir un soutien en termes de sécurité, logistique, gestion des clearances etc. et d’autre part, pour des raisons familiales et professionnelles, il nous est impossible de quitter notre Suisse pour trop longtemps.

 

QUAND :

Pour l'heure, nous avons prévu d'effectuer les étapes suivantes, étant précisé que ce programme peut évoluer par rapport à la situation mondiale. A la fin de chaque étape, le bateau sera sécurisé et nous permettra de rentrer au pays.

a.       Du 25 juillet au 14 août 2021, déplacement de Brainwave d’Almere (Hollande) à Las Palmas (Canaries)

b.       De novembre 2021 à décembre 2021: Atlantic Rally for Cruisers et Caraïbes. Canaries, Cap Verde, Sainte Lucie. (Décembre 2021 – mars 2022, possibilité de naviguer dans les eaux turquoises des Caraïbes)

c.       De janvier 2023 à juin 2023: Grenade (Caraïbes), Canal du Panama, Galapagos et Polynésie française;

d.       De mars 2024 à septembre 2024: Polynésie française Cook Islands et Australie;

e.       De septembre 2024 à avril 2025: Australie, Lombok et retour aux Caraïbes.

Lors des haltes et donc quand nous ne naviguons pas, nous profiterons, de visiter les îles, de faire du snorkeling, de la plongée sous-marine sous les conseils de l’ARC. 

 

BATEAU :

Nous avons fait l’acquisition en été 2020 d’un XC 50 d’occasion qui a seulement 5 années d’utilisation. Depuis son acquisition, le bateau nommé Brainwave est basé à Almere en Hollande afin de subir une cure de jouvence jusqu’à aujourd’hui. Déjà bien armé, nous lui avons ajouté à la poupe un solide arceau afin d’y installer l’annexe et son moteur, les panneaux solaires et le radar. Les spécifications du bateau sont décrites plus loin dans le blog.

 

EQUIPAGE :

Entre 4 et 6 équipiers sur le bateau suivant les étapes. Afin de faciliter les changements d’équipages (meilleures correspondances des vols), chaque équipier devrait rester au minimum 2 semaines sur le bateau.

 

BLOG : http://blog.mailasail.com/brainwave

 

              L’objectif du blog est:

 

De vous informer régulièrement de l’avancée de notre projet par des textes

et des photos.

De vous faire partager notre aventure au fil des jours et des mois.

 

Nous vous souhaitons une bonne lecture et bien du plaisir à nous suivre.  

 

Nicolas Rouge

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Equipage « Sauvage 2017 » avec comme skipper Marc Locher (à gauche sur la photo de groupe). Photo prise en plein milieu de l'Atlantique; nous dégustons une délicieuse fondue de chez nous !

Une image contenant eau, personne, poisson, poisson à nageoires piquantes

Description générée automatiquementUne image contenant personne, intérieur, gens, repas

Description générée automatiquement