Point de non retour

16:48N 37:25W

Quelle journée !!!
Nous l’attendions avec une impatience grandissante ce moment plein de symboles et d’émotion.

La nuit avait joué avec nos nerfs car les Alizés avaient disparu la veille en début de soirée et au petit matin nous n’avions progressé que de quelques dizaines de milles. Notre position de leader dans notre classe de bateaux était dorénavant exposée à la remontée de notre concurrent le plus direct. Nous avons essayé de nous redonner le moral en lançant une ligne derrière le bateau avec un nouveau leure et en espérant attraper ce fameux thon dont nous rêvons tous depuis nos premieres prises. Hélas la matinée se termina sans la moindre touche et au moment du déjeuner un email de l'organisation nous confirma que nous avions effectivement perdu du terrain mais pas la premiere position. Cette demi bonne nouvelle fut heureusement accompagnée par un retour des Alizés pour une bonne partie de l’après-midi … 

Et puis c'est arrivé: comme  par un heureux hasard le vent est tombé et nous avons oublié le classement. Nous avons affalé les voiles, jeter un bout avec un pare battage et à tour de role nous avons plongé dans ce grand ocean dont le bleu sous l'eau est absolument stupéfiant. Nous venions d' atteindre la mi-parcours et cela devait être célébré comme il se doit. C'est donc en maillot de bain et non plus avec nos gants, nos pantalons de voiles, nos gilets de sauvetage que nous nous retrouvons sur le pont avec plus de 30 degrés dans l’air et sans doute 26 ou 27 dans l’eau.
C’erst une impression étrange de savoir qu’il y a 4000 metres de fond sous soi, que les côtes les plus proches sont celles de Senegal a l’est et de la Guyane à l’ouest et aucune au nord ni au sud avant les pôles et que nos voisins les moins éloignés sont les occupants de la station spatiale internationale qui nous survole plusieurs fois dans la journée.

Ensuite le frigo, ou plutôt Roberto et Tanya nous a réservé quelques bonnes surprises avec un apéritif au champagne, des toasts au saumon et autres délicatesses. Ne voulant pas être en reste, Alastair nous a créer une superbe ambiance musicale avec ces playlists préférées, je me suis lancé dans la préparation d'un plat indien pendant qu'Olivier nous concoctait un moelleux au chocolat avec de la glace vanille. A l’heure qu’il est une  étonnante somnolence semble s'être emparée de tout équipage. Mais heureusement le devoir de vigilance lors de nos quart de nuit va nous tenir éveiller … juste le temps nécessaire.

Depuis le magnifique Knotty Girl, tout un equipage comblé de bien des façons vous envoie ses voeux d'excellente nuit et brillante journée à venir.

Jean-Luc