MOOREA_Opunohu_Coup de maramu_photos

EtoileDeLune
nathalie & dominique cathala
Mon 6 Jun 2011 03:26
 Bonjour,

Cela fait bien longtemps que nous n'avions pas subi cela!
Depuis que nous sommes en Polynésie, soit plus d'un an, nous n'avions pas eu à subir au mouillage de vents forts. Les derniers datent des Marquises, dans le canal du Bordelais, cela fait des mois que nous n'avions entendu les haubans siffler! On perd rapidement ce genre d'habitudes. Pendant la saison cyclonique, nous n'avons quasiment pas essuyé de grains, des rafales parfois, mais jamais au-delà de 25 noeuds, le vent se cantonnant plus entre 10 et 15 noeuds. A peine de quoi faire frissonner les palmes des cocotiers. Bref... le paradis!

Nous étions prévenus que nous avions mangé notre "pain blanc". Depuis une semaine les fichiers grib avaient repris des couleurs vives, les barbules de vent rougissant, voire rosissant à en devenir violettes! Ces passages venteux sont nommés ici : "coups de maramu". Nous entrons de plain-pied dans la saison sèche, celle que le Maramu apprécie particulièrement. Il surgit un peu comme le mistral. Il arrive d'un coup net. Hier à 17 heures, le vent était calme, une demi-heure plus tard, le plan d'eau était agité, blanc, et le vent s'engouffrait entre le mât et les haubans à plus de 30 noeuds.

Le maramu vient du sud avec une légère tendance est. Pas de doute, les dépressions grognons de l'hémisphère austral montent à l'assaut de l'archipel paradisiaque. Elles entraînent dans leur sillage des houles fortes de 3 et parfois 6 mètres, des grains et du vent. Nous avons choisi d'attendre l'événement à Opunohu, une baie de la côte sous le vent de Moorea. "Sous le vent", il faut le dire vite! Hé oui! Si la configuration des montagnes est agréable à l'oeil et se prête aux meilleurs clichés, ses pics acérés, découpés dans l'azur engendrent un effet venturi diabolique! Donc, si la côte au vent est soumise au maramu régulier (d'une bonne trentaine de noeuds), ici nous subissons ce que les météorologues nomment "des accélérations côtières".

Selon les prévisions, nous patienterons, bien accrochés pendant les 4 jours à  venir...
Points positifs de notre situation :
- Nous ne sommes pas pressés, donc nous pouvons attendre une amélioration.
- Les grains ont cessé, et le soleil brille, ce qui permet une surveillance plus agréable du mouillage;
- L'éolienne tourne à plein régime, nous avons dû faire fonctionner le dessalinisateur pour étancher le surplus d'énergie.

Points négatifs de notre situation:
-????
Il est normal de passer par le purgatoire avant de revenir vers nos paradis...

A plus, pour la suite du voyage en images
Nat et Dom
www.etoiledelune.net

JPEG image

JPEG image

JPEG image

JPEG image

JPEG image

JPEG image

JPEG image